mercredi 30 octobre 2013

L'exégèse du carton-pâte









   
   Une grande époque vient de commencer. Il existe un esprit nouveau. Il existe une foule d’œuvres d’esprit nouveau ; elles se rencontrent surtout dans la production industrielle. L’architecture étouffe dans les usages. Les « styles » sont un mensonge. Le style, c’est une unité de principe qui anime toutes les œuvres d’une époque et qui résulte d’un esprit caractérisé. Notre époque fixe chaque jour son style. Nos yeux, malheureusement, ne savent pas le discerner encore.

Le Corbusier, Vers une architecture,1924.


jeudi 24 octobre 2013

Grand Guignol(2)





La bravitude ne guidant qu'elle-même, d'après Delacroix, Paris, 2013.



mercredi 23 octobre 2013

Grand Guignol








   L'humanité, qui jadis avec Homère avait été objet de contemplation pour les dieux olympiens, l'est maintenant devenue pour elle-même. Son aliénation d'elle-même par elle-même a atteint ce degré qui lui fait vivre sa propre destruction comme une sensation esthétique de tout premier ordre. Voilà où en est l'esthétisation de la politique perpétrée par les doctrines totalitaires.

Walter Benjamin


 


...Et le regretté Kim Jong-Il dans ses oeuvres (3).


vendredi 18 octobre 2013

Harmonie universelle







    A quelque point de vue qu'on se place, qu'on considère le capital dans ses rapports avec nos besoins qu'il ennoblit, avec nos efforts qu'il soulage, avec nos satisfactions qu'il épure, avec la nature qu'il dompte, avec la moralité qu'il change en habitude, avec la sociabilité qu'il développe, avec l'égalité qu'il provoque, avec la liberté dont il vit, avec l'équité qu'il réalise par les procédés les plus ingénieux, partout, toujours et à la condition qu'il se forme et agisse dans un ordre social qui ne soit pas détourné de ses voies naturelles, nous reconnaîtrons en lui ce qui est le cachet de toutes les grandes lois providentielles : l'Harmonie.


Frédéric Bastiat, Harmonies économiques, 1847.



Vues de Madrid.




lundi 14 octobre 2013

La Supplication


de Svetlana Alexievitch








samedi 12 octobre 2013

Avec le sang des autres (2)

 

 







 Un film de Manuela Frésil

Hécatombe 

    Du latin hecatombē, du grec ancien ἑκατόμβη, hekatombê, de ἑκατόν, hekaton (« cent ») et βοῦς, bous (« bœuf »).


1.(Antiquité) Sacrifice de cent bœufs ou de plusieurs animaux de différente espèce que faisaient les anciens.
  • Tyrannie! ô monstre géant! […]
    Agneaux, taureaux, boucs et colombes,
    Par centaines sacrifiés,
    Sont tes plus humbles hécatombes;
    II te faut des peuples entiers.
    (Pierre Dupont, La Sibérienne, 1847)
 
2.(Figuré) Massacre, grande effusion de sang. Grand nombre de morts.
  • Von der Goltz n'avait-il pas déclaré qu'il faut, aux hécatombes des premières batailles, des hommes jeunes ? (Victor Margueritte, Au bord du gouffre - Août-Septembre 1914, 1919)
Le nationalisme déréglé a triomphé. Il a empreint les gouvernants. Pour s'épargner l'opprobre de penser à la paix, bon marché fut fait des hécatombes. (Joseph Caillaux, Discours de Montpellier dans Ma doctrine, 1926)


Dictionnaire de l'Académie française


lundi 7 octobre 2013

jeudi 3 octobre 2013

Google glace







    Si vous êtes un fanatique de la TV, le plus extraordinaire des téléviseurs jamais réalisés dans le monde vous intéressera car il pourra vous accompagner partout. 
   Ce téléviseur, d'une forme entièrement nouvelle, construit par la Hughes Aircraft Corporation aux USA est destiné à être porté sur la tête. Pesant 950 grammes, il est monté, en effet, sur un serre-tête d'aviateur ou de radiophoniste. Il possède un très petit écran rond en matière plastique ayant l'aspect d'un monocle maintenu à 4cm en avant de l'oeil grâce à une tige... On ne regarde l'image qu'avec un seul oeil. De l'autre, affirme la société constructrice, on peut continuer à regarder ailleurs et même écrire ou se livrer à des travaux manuels.

Journal du Dimanche, 29 Juillet 1962,
cité par Internationale Situationniste,n°9.