mercredi 27 février 2013

Mark Zuckerberg

 

 

 

Né en 1984. 

 

dimanche 24 février 2013

Âne

Matthieu Lambeaux, PDG de Findus France

   Une sottise ou une infamie, en se renforçant d'une autre, peut devenir respectable. Collez la peau d'un âne sur un pot de chambre et vous en faîtes un tambour. 

Flaubert, Carnets
 

Cheval

 




Viande de cheval  : beau sujet de brochure pour un homme qui désire se poser en personnage sérieux.

Flaubert, dictionnaire des idées reçues

lundi 18 février 2013




"[Les tortues des Galapagos ne contournent aucun obstacle, elles restent fichées contre lui, fût-il roc ou grand-mât ], elles ne dévient pas de leur route inflexible, et leur malédiction suprême réside dans cet harassant besoin de rectitude qui les habite dans un monde jonché d'obstacles."

Melville


vendredi 8 février 2013

Dégradations d'oeuvres d'art


La Liberté et le Peuple au musée. C'est déjà bien suffisant.






Anglais, encore un effort si vous voulez être républicains...


     C’est en apprenant dans The Guardian que l’effigie en marbre de Margaret Thatcher, sculptée par Neil Simmons, allait entrer à la Guildhall Gallery, que [Mike Kelleher] aurait mûri sa décision. Selon le même quotidien, qui assistait à l’audience du 16 décembre, Mike Kelleher ne renie pas son acte mais le qualifie d’«humour satirique».

     Dans sa défense, le prévenu a expliqué qu’il n’en voulait pas à Dame Thatcher mais aux valeurs qu’elle véhiculait, représentatives d’un monde malade, du capitalisme sauvage aux pulsions guerrières. Il a calmement décrit la façon dont il avait procédé le 3 juillet 2002. Ayant renoncé à une batte de base-ball, qui aurait pu être détectée au contrôle, il s’est replié sur un instrument semblable, mais insulaire entre tous, une batte de cricket, dissimulée dans son pantalon. Une fois la salle opportunément désertée, Mike Kelleher a frappé à la tête. Sans effet concluant puisqu’il dut achever sa mission à l’aide d’un des piquets de fer qui servaient à l’entourer d’un cordage protecteur. «La tête est enfin tombée» - les propos sont rapportées par Sarah Hall, la journaliste du Guardian. «Autant que je m’en souvienne, j’ai visé le nez, qui me semblait donner une bonne prise - et elle a vraiment un gros nez.» 
artaujourd'hui

dimanche 3 février 2013

Le vin des quatre couleurs



A Bordeaux, on donne aux vins épais du Midi le nom de vin de quatre couleurs, c'est-à-dire qu'additionnés de quatre fois leur volume de vin blanc, ils font encore les délices des bourgeois de Paris, sous le nom fallacieux de saint-julien, médoc.

Lorédan Larchey, Dictionnaire d'argot




*Pour avoir une idée plus claire des divers poisons contenus dans nos chères bouteilles, on consultera cette page internet ou l'image apparaîtra bien plus nettement.

 

Ce visage mignard



Pékin, janvier 2013


"...Mais non ! ce n'est qu'un masque, un décor suborneur,
 Ce visage éclairé d'une exquise grimace,
Et, regarde, voici crispée atrocement,
La véritable tête et la sincère face
Renversée à l'abri de la face qui ment
Pauvre grande beauté !..."

Baudelaire, Le Masque



samedi 2 février 2013



"Gagner un salaire est un métier de prison
et un salarié est une sorte de prisonnier.
Toucher un traitement est une condition d'employé de prison,
c'est être un geôlier au lieu d'un prisonnier.
Vivre de vos revenus, c'est vous promener fièrement devant la prison, plein de terreur à l'idée que vous pourriez être forcé d'y entrer.
Et comme cette prison du travail couvre à peu près chaque parcelle de la terre vivante, vous êtes réduit à faire les cent pas
le long d'un étroit passage, à peu près le même espace qui est alloué à un prisonnier pour ses exercices.
On appelle ça la liberté universelle."

D.H. Lawrence

Variation sur un masque

Mali,janvier 2013

"La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri."

Chamfort

 

vendredi 1 février 2013

Au temps de carnaval, les masques fleurissent


...au Mali



...comme à Pékin


mais les crêpes risquent d'avoir un goût de rance et de sang