lundi 12 janvier 2015

Bête et méchant




Ouverture des soldes à Charlie Hebdo...




... Et déjà en rupture de stock !




Merci à Seb pour cette vanne atroce...


10 commentaires:

  1. Ouais, très nouveau beauf. Gros dégueulasse façon panzer, en regard de cette rassérénante unité nationale. Affreusement glaçant, à la hauteur de cette photo. Ni plus, ni moins.

    RépondreSupprimer
  2. On aurait plutôt tendance à être glacé par l'effet cumulatif lui-même, que d'apprécier un contraste qui n'existe pas.
    Unité nationale, massacre d'infidèles. Fromage et dessert.
    Mais ce doit être bêtement subjectif.

    RépondreSupprimer
  3. Ce qui se trouve ci-dessus n'est pas sensé être drôle. Sans la photo, on aurait pu esquisser un vague semblant de début de sourire. Mais là, c'est proprement dégueulasse.
    C'était pousser à bout une certaine logique d'humour noir-beauf propre à Hara-Kiri dont le Charlie-Hebdo d'hier se proclamait l'héritier. On peut penser à la célèbre Une du "Bal tragique", non pas pour ce vieux con de De Gaulle, mais pour les proches des 147 victimes du 5-7...
    C'était attaquer à coups de piolet le glaçage républicain : "les morts sont tous des braves types", dirait Brassens.
    Vu le contexte, vous pouvez trouver cela faiblard, raté ou artiste, j'en conviens tout à fait.
    Pour faire court, je ne suis pas Charlie et je ne suis pas je ne suis pas Charlie.
    Je ne partage pas la position que certains adoptent à l'extrême gauche : de la posture de recul, habituelle au milieu, que semble prendre Guillon, à celle d' A11 qui fait la connerie de défendre le texte de Cyran déjà à côté de la plaque il y a un an…
    En tout cas, le tombereau de merde qui va se déverser touchera tout le monde, on ne pourra pas s'en abstraire aussi facilement. Le gauchisme était déjà mal en point, il se pourrait bien que ces affreux débiles l'aient achevé.
    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  4. Tout à fait d'accord. Ou plutôt, préciserais-je : le gauchisme d'aujourd'hui flinguant le gauchisme du monde d'avant, dont le pitoyable démocratisme libéral-libertaire constituait la malheureuse queue de comète. Ce qui tend à prouver que tous ces "Je suis Charlie" sont dans le vrai. La France d'aujourd'hui, produit monstrueux et dégénéré de 68, est Charlie, en effet. D'autres appelaient ça "l'esprit canal"...

    RépondreSupprimer
  5. Oui.
    On peut voir dans les derniers évènements une autre queue de comète, celle des émeutes de 2005 (dont certains glorifièrent et glorifient encore le mythe sans aucun recul) dont les principales défaites furent la ghettoïsation politique et surtout le manque de portée théorique (au mieux, et c'est foutrement peu, quelques textes de rap A POSTERIORI).
    L’État joua bien évidemment la répression puis le pourrissement ( l'Identité Nationale…) pour éviter de répondre à la question sociale qui était et est toujours en jeu.
    Qu'importe que le feu monstrueux se propageant soit entretenu par l’État ( non pas créé comme le disent certains : "Et c'est ainsi qu'Allah est grand"... ). Les faits sont là : le gang des Barbares (lire à ce sujet l'éclairant livre de Sportès), Merah, Nemmouche, et les massacres d'hier. Ça commence à faire beaucoup... Pourtant certains n'y voient encore que des affaires purement anecdotiques ne servant qu'à accentuer la répression d’État sur les quartiers...
    J'ajouterai à ce que vous faisiez remarquer justement dans un commentaire sur votre blog que, discutant avec une institutrice d'un quartier dit "sensible" de la bonne ville de Mohamed Merah, elle m'apprit qu'un 1/3 des élèves en CM1/CM2 non seulement glorifient les Kouachi et autre Coulibaly mais ajoutent aussi que c'est bien fait pour les Français… Va y avoir du boulot pour raccrocher les wagons...
    Après on peut gloser à l'infini sur la justesse des vues de Cyran ou expliquer que qualifier les assassins de" barbares" c'est du racisme parce que "berbère" partage la même racine étymologique ("Charlie : le bal des vautours") !
    Il faudrait peut-être expliquer à ces cons gauchistes que, par exemple, nombre de Kabyles n'ont qu'un assentiment très relatif aux préceptes religieux qu'on tente de leur imposer (l'idée communiste dit -elle encore quelque chose à quelqu'un?), allant jusqu'à braver les taules algériennes et les sicaires d'Allah en trinquant à la bière en plein ramadan !

    RépondreSupprimer
  6. Rafraichissant, tout cela.
    Nous serions donc au moins deux, ou trois...
    La reconquête est en marche.
    L'avenir s'annonce radieux.
    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  7. Trois, donc, au moins.
    Même si "à trois", on ne répond plus de rien.

    RépondreSupprimer
  8. La guerre "à trois" n'aura pas lieu.
    Ceci posé, you're welcome, George.

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour l'accueil en ces lieux, mais… j'y rôde où ?

    RépondreSupprimer