mardi 8 avril 2014

Marasme horrible

 

 

Un globe-trotter nourrit des hyènes sous l'oeil avisé du prestataire de service au Harar, de nos jours.





Harar, le 5 février 1891.



        Mon cher Monsieur Ilg,

     Toujours sans nouvelles de vous et de ce qui se passe là-haut.
     On nous dit cependant que le Ras nous revient prochainement. À cette occasion, renvoyez-moi le produit du solde total de mes marchandises, que, je l'espère, vous aurez écoulé, vous ayant laissé pour la vente la latitude la plus complète. J'espère que le produit ne sera pas de moins de Th. 2 000. La somme que je fais figurer à notre inventaire de fin février est la balance réelle, Th. 2 328,775.
     Marasme horrible à Aden. La roupie danse de 10 % chaque jour. La livre sterling vaut de 11 1/2 à 13 roupies. Tout dépend de la loi sur la frappe de l'argent en Amérique. Le sénat a voté un bill autorisant la frappe illimitée, c'est de la hausse. Mais on dit que le Congrès ne ratifiera pas ce bill : c'est de la baisse. Mais si définitivement la loi passe, ce sera une hausse sérieuse de l'argent. 
   Ici nous avons en revanche le Thalari à P.11 aujourd'hui, c'est-à-dire une roupie et trois huitièmes seulement ! Vous voyez quelle perte, car rien n'a diminué de prix, ni marchandises, ni nécessités de la vie.
    Les Tessamma et autres ont, je vous l'ai déjà expliqué, imaginé de demander le paiement de tout l'impôt en piastres. De cette façon les Gallas recherchent partout les piastres, qui doivent se concentrer au Guébi. Et à la faveur de la baisse énorme du Thalari, Les Abyssins paieront leurs dettes à 10 par thalari, tandis qu'ils réclament des Gallas 20 piastres pour compte d'un thalari ! N'est-ce pas une infâme escoquerie ! Et si le Ras était ici, je ne crois pas que cela se fût passé ainsi. 
    Nous aurons dans quelques mois une famine terrible. La récolte de dourah est nulle. La caravane de dourah qui ne coûte d'ordinaire pas plus de piastres 2 en ce moment,-coûte P.5, c'est-à-dire un demi thalari, et dans trois mois elle coûtera un thalari. Il faudra importer du riz.
    Le célèbre Grazmatch Banti (protecteur des chiens) est parti il y a six semaines et est allé s'installer à Faf El Kebir au delà de l'Ogadine (500 kilomètres d'ici)! Il paraît que l'épizootie n'est pas arrivée jusque-là. Je prévois que cette année ils iront chercher à manger jusque sur la côte de Zanzibar.

   Salutations empressées.


Rimbaud








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire