samedi 12 octobre 2013

Avec le sang des autres (2)

 

 







 Un film de Manuela Frésil

Hécatombe 

    Du latin hecatombē, du grec ancien ἑκατόμβη, hekatombê, de ἑκατόν, hekaton (« cent ») et βοῦς, bous (« bœuf »).


1.(Antiquité) Sacrifice de cent bœufs ou de plusieurs animaux de différente espèce que faisaient les anciens.
  • Tyrannie! ô monstre géant! […]
    Agneaux, taureaux, boucs et colombes,
    Par centaines sacrifiés,
    Sont tes plus humbles hécatombes;
    II te faut des peuples entiers.
    (Pierre Dupont, La Sibérienne, 1847)
 
2.(Figuré) Massacre, grande effusion de sang. Grand nombre de morts.
  • Von der Goltz n'avait-il pas déclaré qu'il faut, aux hécatombes des premières batailles, des hommes jeunes ? (Victor Margueritte, Au bord du gouffre - Août-Septembre 1914, 1919)
Le nationalisme déréglé a triomphé. Il a empreint les gouvernants. Pour s'épargner l'opprobre de penser à la paix, bon marché fut fait des hécatombes. (Joseph Caillaux, Discours de Montpellier dans Ma doctrine, 1926)


Dictionnaire de l'Académie française


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire