samedi 24 août 2013


Prix Nobel de la Paix dans l'exercice de ses fonctions.



    Si la sottise, la négligence, la paresse, l'imprévoyance des Etats n'avaient pour conséquence de les faire se battre, il est difficile de dire à quel degré d'abaissement pourrait descendre l'espèce humaine. La guerre est de la sorte une condition du progrès, le coup de fouet qui empêche une nation de s'endormir, en forçant la médiocrité satisfaite à sortir de son apathie...
    Le jour où l'humanité deviendrait un grand empire romain pacifié et n'ayant plus d'ennemis extérieurs, serait le jour où la moralité et l'intelligence courraient les plus grands dangers.

Renan 
La Réforme intellectuelle et morale de la France in Dictionnaire de la bêtise

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire